Kisinis Web Art, le site des arts et des artistes

   La parole est à l'artiste, Kisinis Web Art © Michel Kisinis   

Livres collectifs ou l'escroquerie branchée

Depuis la généralisation de l'utilisation d'Internet, s'y développe des pratiques de détournement et de pillage déguisées en oeuvres collectives.
Tout le monde il est beau, il est gentil sur Internet. Tu n'as qu'à te connecter sur le site machin.com et tu pourras écrire librement, et non seulement ton texte pourra être lu par des millions d'internautes, mais en plus il sera publié dans un livre réunissant tous les écrits des valeureux volontaires qui ont partipés à cette expérience unique et enrichissante d'expression libre...
Ainsi donc, d'aucuns remplissent à bon compte leur site web qui manque cruellement de contenu. Et en plus, ils éditent des livres qu'ils n'ont pas écrit, avec leur nom en gros sur la couverture. C'est vraiment cool Internet !
Ces véritables escros profitent purement et simplement de la générosité et de la naïveté de leurs victimes. Par delà leur enthousiasme prosélite, ils se révélent n'être que de sordides et besogneux calculateurs, comptables d'idées et d'écrits étrangers à leur esprit vide de toute inspiration créatrice.
Si jamais on vous proposais de participer à un livre collectif, ou bien tout autre type d'oeuvre collective, assurez-vous d'un minimum de garantie pour ne pas voir votre participation "absorbée" anonymement :
- un contrat écrit décrivant précisément les éléments de votre participation à l'oeuvre collective,
- le contrat doit spécifié le nom de l'auteur ou de l'éditeur, ou de l'association avec lequel vous publiez cette oeuvre,
- vérifiez l'endroit où apparaît réellement votre nom dans l'oeuvre, ainsi que celui des organisateurs, et... comparez !
- le contrat doit spécifier les droits d'utilisation, c'est-à-dire énumérer les supports sur lesquels l'oeuvre sera reproduite,
- le montant des droits que vous percevrez, s'il y a lieu.

Toutes les oeuvres collectives ne sont pas des escroqueries, comme toutes les escroqueries ne sont pas des oeuvres collectives. Méfiez-vous tout simplement !

© Michel Kisinis

© Michel Kisinis

Kisinis Web Art, le site des arts et des artistes